Cession d’entreprise : nouvelle donne pour les travailleurs indépendants

Préparer son départ à la retraite est une étape importante pour le dirigeant mais aussi pour la suite de son entreprise. L’article 5 du projet de loi finance 2022 met en exergue le régime du travailleur indépendant au travers de la transmission d’entreprise.


La transmission du fonds de commerce

L’entrepreneur individuel a la possibilité en cas de cession du fonds de commerce de bénéficier d’un abattement sur les plus-values réalisées.

Le projet de loi finance 2022 envisage d’augmenter les tranches d’abattement passant de 300 000€ à 500 000 €.

Si le fonds de commerce est en dessous de 500 000€, alors l’entrepreneur individuel est exonéré totalement d’impôt sur le revenu. En revanche, si son fonds de commerce est compris entre 500 000 € et 1 000 000 €, dans ce cas, l’exonération d’impôt sur le revenu est partielle. Au-delà, l’entrepreneur ne sera pas exonéré.

Ce montant sera appliqué avec un taux égal au travers de ce calcul : Au numérateur, la différence entre 1 000 000 € et le montant du fonds de commerce. Au dénominateur le montant minimal, 500 000 €.


Location gérance

Selon le dispositif, l’entrepreneur peut bénéficier d’exonération de tout ou partie des plus-values professionnelles lors de la cession ou transmission de l’activité au locataire-gérant.

Or, le projet de loi finance 2022 « propose d’élargir les conditions d’application des deux dispositifs en autorisant la cession d’une activité mise en location‑gérance à toute autre personne que le locataire‑gérant, dans le cas où ce dernier ne reprendrait pas l’activité, sous réserve que la transmission du fonds soit assortie de la cession de l’intégralité des éléments concourant à l’exploitation de l’activité qui a fait l’objet du contrat de location‑gérance ».


Cession d’entreprise

Pour faire valoir un abattement de 500 000 € sur les gains de cession de titres, les dirigeants de PME soumis à l’impôt sur les sociétés doivent céder leur entreprise et faire valoir leurs droits à la retraite 24 mois avant ou après la cession.

Compte-tenu de la crise sanitaire, les délais du départ à la retraite et de la cession sont prolongés d’un an, passant de 24 à 36 mois.

Ce régime est actuellement applicable seulement pour les cessions et rachats entre le 1er janvier 2018 et le 31 décembre 2022. Le projet propose de le prolonger jusqu’au 31 décembre 2024.


  • Mise à jour le : 21/10/2021 Par : edicom , Par Audrey Texier-Godet et Benjamin Spivac, ingénieurs patrimoniaux chez Amplegest

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le crise russo-ukrainienne fait peser un risque de stagflation (ralentissement de la croissance couplée à une hausse de l’inflation) sur nos économies. Dans ce contexte, certains peuvent dire, à juste

Notre analyse préliminaire en ce deuxième jour de guerre Russe en Ukraine. https://www.youtube.com/watch?v=B56Faq75-G0

À la vue de l’actualité très chargée autour de la reprise de l’inflation, le développement d’une "cinquième Covid » , une possible remontée des taux et des craintes générales sur l’activité, je vous p